L’accident

IMG-20170624-WA0001db

Autant de récits… mais tant qu’on reste conscient, toujours l’impression qu’il se passe un truc complètement bizarre, « ça ne répond plus ». Et en quelques minutes tout s’aggrave, et la plupart des témoignages convergent: on se voit partir, mourir.

On reste souvent lucide, mais sidéré, et impossible de ne pas penser à sa mort.

• … Chacun son histoire
Toby. Tout à coup j’ai vu double.

Ça pourrait paraître presque comique. Impossible de re synchroniser mes yeux. Et puis ma jambe gauche ne répondait plus. J’étais assis, mais elle restait suspendue en l’air. Après quelques minutes, le vertige s’est déclenché, et 10 mn plus tard une nausée. Et tout ça qui montait, montait … en 10 mn je ne pouvais plus parler. Il ne sortait plus de ma bouche que des borborygmes.  »

Yann. Hier soir grosse fatigue et ce matin, réveil très, très bizarre.

Hier soir, au grand soulagement de Monique, je me suis couché très tôt, accablé par une fatigue jamais éprouvé auparavant. Cela fait des semaines que fiévreux après un refroidissement, soumis à des quintes de toux incessantes, je ne dors qu’une heure ou deux par nuit. Une nuit de dix heures, une première ! Et au réveil, l’impression étrange de ne plus sentir mon côté droit. Je pouvais bouger la main, la jambe, mais je ne ressens rien au toucher au point de m’apercevoir que je me suis brûlé en prenant ma douche. Une cloque en atteste sur le dos de la main. Je sais que j’ai fait un accident cérébral ou alors c’est bien imité. J’espère me tromper. Cela ressemble à des signes d’A.V.C. , certes, et en même temps je veux croire que c’est autre chose, n’importe quoi, de moins grave, évidemment.

Je préviens Monique que quelque chose de bizarre se passe. Elle appelle le médecin et obtient un rendez-vous immédiatement. Pendant cette communication je teste ma mémoire. Je me souviens de la journée de la veille. J’ai à l’esprit mon planning de la semaine prochaine. Je peux énumérer mes dernières lectures, résumer mes dernières notes écrites… L’écriture justement, comment j’écris en ne sentant pas le stylo dans la main ? Et là c’est la catastrophe ! J’appuie tellement la pointe du crayon sur la feuille que je la perfore puis recommençant l’expérience en essayant de m’appliquer je ne peux que constater que le tracé de chaque lettre est totalement hésitant et surtout que je suis incapable de ne pas recouvrir chaque lettre de la suivante. Je ne peux qu’écrire au même endroit. Mon écriture ressemble à un gribouillis de jeune enfant.

Bien évidemment le médecin confirme nos doutes et nous adresse aux urgences du CHU.

Janik. J’avais une énorme migraine depuis 2j.

Et j’étais sur le trottoir, revenant de chercher ma fille, je suis tombée d’un coup, instantanément, dans le coma, on m’a raconté après. »

Toby. Ça a commencé dans l’après midi par des douleurs et un état fébrile bizarre

Ça a commencé dans l’après midi par des douleurs de crâne, un état fébrile complètement bizarre. Je suis sorti du boulot, j’avais du mal à me diriger sur mon trajet de tous les jours, j’ai oublié de tourner à 2 carrefours ! Et puis d’un coup, bing, plus capable de rien en quelques secondes. Vertige énorme, l’impression de tomber dans un trou côté gauche. Je me raccrochais à mon volant sans plus rien comprendre.. »

Maël. Je ne comprenais plus rien à ce qui m’arrivait.

Une énorme douleur au crâne, totalement inédite mais pire encore: mon corps ne répondait plus. J’étais sidéré, incapable de réagir.

• C’est bon à savoir

Apprenez une bonne fois, en trois minutes chrono, à reconnaître les 4-5 symptômes clefs. Quasi aucune confusion n’est possible. C’est l’un des gestes de secourisme les plus simples et les plus efficaces. Dans les cinq à 10 ans à venir, vous êtes quasiment certain que vous sauverez la vie de quelqu’un.… Et peut-être que ce sera vous !

Ça s’apprend en 3 mn (il y a plein de petites vidéos sur le web) et le jour venu ça prend 1 mn et vous serez fixé. 3 mn pour apprendre à sauver une vie, et croyez nous, un jour vous vous en servirez, pour quelqu’un ou … pour vous mêmes (c’est mon cas !).

• Pour l’entourage: mode d’emploi du « malade »

Un enfant de 10 ans peut apprendre à reconnaître un AVC sans se tromper: test de dissymétrie des bras, des jambes, du sourire; parole mal articulée; vertiges (avec ou sans chute); vue en double; personne brutalement « à l’ouest » perdant tous ses repères; 2 ou 3 de ces symptômes ? On saute sur son tél et on fait le 15.

Faites le 15 mais surtout, faciliter la tâche du médecin du 15 : commencez par faire faire à la victime les petits tests de confirmation tout simples (si, si !): demandez à la personne…:

  • « fais moi un sourire » : le sourire est-il normal, symétrique ?
  • « Quel jour est-on aujourd’hui ? (Ou tout autre question toute simple) » : la personne répond-t-elle normalement, sur le fond, et articule-t-elle bien ?
  • « Lève tes deux bras en même temps, en fermant les yeux » : l’un des deux bras part-il en vrille ?
  • « Tire la langue » : Si elle est croche c’est une confirmation sans appel.
• Allo docteur ?

Ça urge et NON, ce n’est pas une crise d’angoisse, ni une chute de tension (que l’on reconnaît à une faiblesse brutale, mais sans ce cortège de symptômes).

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s